Select Page

le pyrophone

En 1837, Léonie Amable Alberte se marie avec le compositeur Jean-Georges Kastner avec qui elle a deux fils, dont le physicien Frédéric Kastner, inventeur du pyrophone, un instrument de musique proche de l’orgue. En 1872, elle rencontre Henry Dunant et devient une amie proche. Elle lui confie alors la commercialisation du pyrophone où ils font un long voyage en Europe. C’est à Paris que Henry Dunant obtient que le Baron Larrey présente le pyrophone à l’Académie des Sciences.

L’Académie des sciences, nommée « l’Académie royale des sciences » lors de sa création en 1666, est l’une des cinq académies regroupées au sein de l’Institut de France. 

L’instrument fut présenté lors de la séance du 17 mars 1873 par le Baron Larrey sous le nom “d’expériences nouvelles sur les flammes chantantes et invention du pyrophone“.

Quelques années après, en 1879, le pyrophone fut joué à Baden-Baden en présence de l’impératrice d’Allemagne et d’Henry Dunant.

La mort prématurée de Frédéric Kastner est sans doute à l’origine de la rareté de ces orgues à gaz ou pyrophores. Aujourd’hui, trois instruments de ce type sont connus : l’un à trois octaves à Vienne, l’autre à un octave conservé au musée des techniques à Londres et le dernier au musée historique de la ville de Strasbourg.

Institut de France – 23 quai de Conti – PARIS 6ème – Metro Mabillon – Ligne 10

le pyrophone  

En 1837, Léonie Amable Alberte se marie avec le compositeur Jean-Georges Kastner avec qui elle a deux fils, dont le physicien Frédéric Kastner, inventeur du pyrophone, instrument de musique proche de l’orgue.

En 1872, elle rencontre Henry Dunant et devient une amie proche.

La commercialisation du pyrophone lui sera confiée, et ils feront un long voyage en Europe.

C’est à Paris que Henry Dunant obtient que le Baron Larrey présente le pyrophone à l’Académie des Sciences.

L’Académie des sciences, nommée « l’Académie royale des sciences » lors de sa création en 1666, est l’une des cinq académies regroupées au sein de l’Institut de France. 

L’instrument fut présenté lors de la séance du 17 mars 1873 par le Baron Larrey sous le nom “d’expériences nouvelles sur les flammes chantantes et invention du pyrophone“.

Quelques années après, en 1879, le pyrophone fut joué à Baden-Baden en présence de l’impératrice d’Allemagne et d’Henry Dunant.

La mort prématurée de Frédéric Kastner est sans doute à l’origine de la rareté de ces orgues à gaz ou pyrophores.

Aujourd’hui, trois instruments de ce type sont connus : l’un à trois octaves à Vienne, l’autre à un octave conservé au musée des techniques à Londres et le dernier au musée historique de la ville de Strasbourg.

 

Institut de France – 23 quai de Conti – PARIS 6ème – Metro Mabillon – Ligne 10

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.